• Première

    L' horizon de nos pensées peut-il se répercuter au seuil de nos désirs ?

    Existe t-il au-delà de nos espérances, aussi succintes soient-elles, une définition aussi légitime que plausible qui puisse, par la même, avoir une valeur aussi ontologique que possible, une conception de la réalité aussi dissemblable pour tout un chacun qu'identique pour l'être en tant que tel dans l'univers ?

    Si une telle proposition existe, elle est erronée de par sa consistance. Elle est alors qu'elle ne peut être puisqu'elle décrirai l'être en tant que " non être".

    Chaque envie se conjugue à chaque instant avec l'incertaine  "régularité aléatoire" de l'évolution humaine. Inutile de trop en dire pour ne pas en dire assez.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :